GILLES MILOT, PRÉSIDENT DE L’AQU, VILLE OVNI AU QUÉBEC ET QUI S’EXPRIME SUR NOTRE SITE INTERVIEWE PAR LE JOURNAL DE QUÉBEC.

Des lumières rouges ont été aperçues dans le ciel de Saint-Bruno-de-Montarville.

Gilles Milot AQU OVNI MontrealGilles Milot, président de l'Association québécoise d'ufologie.

SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE - L’Association québécoise d’ufologie (AQU) affirme avoir constaté une multiplication de phénomènes paranormaux depuis qu’un OVNI aurait été repéré en juillet à Saint-Bruno-de-Montarville.

« L’apparition d’un OVNI ayant la forme de plusieurs boules lumineuses rouges et orangées, le 21 juillet dans le ciel de Saint-Bruno, a été le début d’une vague importante d’objets volants non identifiés dans le monde», a expliqué Gilles Milot, président de l’AQU. Depuis ce jour, il reçoit par dizaine, chaque semaine, des courriels venant de partout dans le monde de personnes ayant fait une observation similaire.

La mission de l’association est de recenser tous les phénomènes paranormaux reliés de près ou de loin à la présence extraterrestre sur Terre. «Nous avons déjà répertorié de nombreuses apparitions, des cas d’enlèvements de personnes par des petits gris ou encore des interactions sonores entre l’un de nos membres et le monde extraterrestre. Le Québec repose sur de la roche dure très magnétique, ce qui favoriserait la province à être un endroit de rencontre entre plusieurs mondes parallèles», a précisé M. Milot, passionné d’ufologie depuis plus de 40 ans.

Les petits gris, les grands gris, les grands blonds, les reptiliens… Il y a autant d’appellations d’extraterrestres qu’il y en a qui s’invitent sur notre planète. La Montérégie serait d’ailleurs l’une région prisée par les petits hommes verts. « Beaucoup de monde pense que le mont Saint-Hilaire serait un portail, une zone de passage qui faciliterait l’entrée des voyageurs d’autres dimensions dans notre monde», a soutenu M. Milot. Cependant, la Mauricie serait le lieu où l’on a le plus recensé de présence extraterrestre.

Une organisation bien huilée.

Gilles Milot, gestionnaire de projets pour une importante firme de génie-conseil au Canada, s’est entouré de Riccardo Melfi, bachelier en langue anglaise et allemande et Pierre Caron, psychanalyste, tous deux vice-présidents de l’AQU.

Dans chaque région du Québec, une personne est chargée de rapporter tous les cas de phénomènes inexpliqués. Selon l’importance du cas signalé, une enquête est ouverte pour vérifier les propos des témoins.

«Dans des cas d’enlèvement, Pierre Caron, grâce à l’hypnose, peut faire revivre aux personnes des événements dont ils ne se rappellent pas. Ainsi, nous avons pu avoir des récits très détaillés», a expliqué le président de l’association.

Tous les derniers samedis du mois, les membres de l’association et toutes les personnes intéressées, se réunissent à Montréal pour parler de leurs expériences.

Source :

http://www.journaldequebec.com/2013/09/03/une-vague-dovni-serait-observee-sur-la-planete-selon-lassociation-quebecoise-dufologie