ARGENTINE - OSCAR RAUL MENDOZA - UN GRAND UFOLOGUE VIENT DE NOUS QUITTER

P1060450b

Depuis des décennies je connaissais de nom Oscar Raúl Mendoza, cet enquêteur de la première heure, qui dès 1963, s’est intéressé au phénomène OVNI. Dès les années 70, il était dans mon listing de chercheurs mondiaux les plus sérieux et je lui communiquais la revue que j’éditais alors. Lors de mon déplacement en Janvier et Février dernier, à travers les Cafés Ufologiques Argentins, j’ai eu l’immense joie et le grand plaisir de rencontrer Oscar Raul Mendoza, dans sa demeure à Santa Fe. Pour moi cet homme illustre à mes yeux était un monument, et cet honneur qui m’était fait de pouvoir le rencontrer me comblait. Son passé est éloquent au niveau ufologique, un homme de science, qui n’a pas compté le temps qu’il a donné à la recherche ufologique. Cette rencontre, que je ne peux oublier, je la dois au Professeur Ruben Morales de Buenos Aires (Argentine)  qui vient de publier un excellent ouvrage sur les OVNIs en Antarctique et qui a planifier cette entrevue avec l’un des plus illustres chercheurs en Argentine. Sur place ce jour-là Ariel Maderna, un membre actif des Café Ufologiques de Santé Fe.  Oscar Raul Mendoza animait les Café Ufologiques de Santé Fe depuis 2012, soit à son actif quelques 60 rencontres ! Malheureusement son état de santé n’était déjà pas très bon. Depuis 50 années, il faisait partie de mon paysage ufologique, régulièrement sur le net,  j’avais des informations sur ce qu’il entreprenait.

Il est né le 20 mai 1943, il avait 73 ans, et ce jour 15 aout 2016, il vient de nous quitter.

Originaire de la ville de Diamante (Entre Rios), habitant depuis bien longtemps  la ville de Santa Fe, (Argentine) il s’est intéressé au dossier OVNI après avoir fait une observation intéressante en 1963. Il commence par rassembler durant quelques années des témoignages, puis il enquêtera sur le terrain, devenant un spécialiste dans ce domaine. Il élabore divers projets visant à mettre au point des techniques d’enquêtes sur le phénomène et à rechercher et à expérimenter des moyens matériels qui permettraient d’appréhender le phénomène et d’en savoir plus sur lui.

En 1988, il rejoint l’organisation ufologique alors importante en Argentine le FAECE OVNI, il participe alors à des congrès, dont celui de Rosario ou ses travaux  sur les «  technologies applicables aux ovnis » sont particulièrement remarquées. Oscar Raul est un chercheur, un homme dont les idées se succèdent et qu’il tente systématiquement de matérialiser. En 1991, avec le journaliste Alberto Rafael Frutos, il fondera «  l’Institut Supérieur d’Ufologie »  dans lequel il donnera durant quelques temps des cours de formations à la recherche sur le phénomène ovni. Il publiera en 1993 un ouvrage, qu’il rééditera en 2010. Oscar Raul Mendoza ne cessera d’enchainer depuis les années 90, sa participation à des congrès, des conférences, à exposer ses travaux dans des lieux et instituts prestigieux. Il participera à la fondation de nombreuses associations en Argentine s’intéressant au phénomène ovni ou y collaborera. Il est demandé partout en Argentine. Il était incontournable dans son pays, où il était reconnu. La qualité de son travail, de ses enquêtes était appréciée bien au-delà de la communauté ufologique. Il faisait autorité, mais malheureusement, tout cet énorme travail, tout comme celui de bien d’autres chercheurs sérieux en Argentine, est totalement inconnu en France.  Je me suis rendu compte en côtoyant tous ces chercheurs lors de mon voyage à quel point la recherche ufologique privée en Argentine, dont le parcours est similaire à ce qui s’est fait en France, est de qualité. Mais malheureusement dans ce pays, les anciens commencent à disparaître et les archives monumentales et uniques amassées durant plus de 50 ans par ces chercheurs souvent exceptionnels, ne sont pas sauvegardées en des bibliothèques ou elles seraient alors protégées.

La dernière tâche qu’Oscar Raul Mendoza à accomplie, et non pas des moindres, c’est la création dans sa ville à Santa Fe d’un Cafés Ufologiques qu’il anima avec ferveur et qui réunissaient les ufologues de la région.

Sa disparition va laisser un vide, nous le regretterons et nous le remercions pour le travail immensément grand qu’il a fait pour l’ufologie.

Je m’associe à tous les Cafés Ufologiques d’Argentines, dont j’ai rencontré la majorité des animateurs lors de mon voyage, qui sont aujourd’hui dans la douleur et la peine suite à ce départ d’Oscar Raul Mendoza pour un monde que nous espérons meilleur.

Je présente mes plus sincères condoléances à sa famille, ses proches, ses amis, mais aussi à tous les membres actifs des Cafés Ufologiques de Santa Fe.