« LOS OVNIS DE LA ANTARTICA » LE NOUVEAU LIVRE DE RUBEN MORALES

 

ruben morales les ovns en antarctique

A l’occasion de la sortie de l’ouvrage du Professeur Ruben Morales, de l’Université Salvador de Buenos Aires, « Les OVNIS  dans l’Antarctique » il est intéressant de rappeler qu’en 1965, dans cette région du globe, plusieurs observations d’ovnis ont étés faites. Elles sont devenues importantes par la qualité de leurs auteurs et par l’intérêt qu’a démontré la marine nationale de ce pays en diffusant l’information à la presse. Bien évidemment, un grand nombre de médias ont repris l’information, la commentant, l’amplifiant. L’impact psychologique sur la population a été évident et il en a résulté un intérêt grandissant pour ce phénomène de la part de beaucoup de personnes.

Le professeur Ruben Morales ne manquera certainement pas d’analyser tout cela dans son ouvrage que vous pouvez dès maintenant vous procurer en le contactant. Il est en langue espagnole et dans l’immédiat il n’est malheureusement pas encore prévu de traduction Française.

Pour évoquer la situation, je reprendrais en le traduisant et en l’adaptant une partie d’un article que Luis Emilio Annino  a écrit ces dernières années et dans lequel il relate l’observation qui en 1965 amena le lieutenant (nommé par la suite Capitaine de Frégate) Périssé à se passionner pour le phénomène ovni.

 

LES OVNIS EN ANTARCTIQUE

Luis Emilio Annino

Traduction et adaptation de Gérard LEBAT

Cette nuit-là, un ciel clair, étoilé avec peu de nuages sur la base navale de la marine d’Argentine, de « Decepción », située sur l’Ile «homónima» qui appartient à l’archipel des Shetland du sud.  Ce 3 juillet 1965, un groupe composé de 17 personnes, 14 membres du détachement qui dépend de l’Argentine et du Chili plus 3 militaires qui étaient ce jour-là en visite et appartenant à la base d’Aguirre Cerda,  furent  témoin de l’observation d’un objet lumineux inhabituel qui évoluait dans le ciel de l’Antarctique. Le commandant de l’unité était le lieutenant de Frégate Daniel Alberto Perissé, qui devint plus tard un chercheur éminent dans le domaine des OVNI, membre  d’associations civils  (Commission d’investigations sur les Ufo (CIO), membre de commissions d’enquêtes militaires (Comité permanent de recherche sur le phénomène OVNI) et membre du conseil d’administration de la Fédération de l’Argentine pour l’étude des  sciences extraterrestres (FAECE). Il a en plus collaboré à de nombreuses publications et à participer à diverses réunions et rassemblements dans le pays et à l’étranger.

Qu’est-ce que les témoins ont observés ?

Il s’agit d’une lumière avec une apparence solide, circulaire et lenticulaire dont le contour lorsqu’on le regardait, était flou. Sur la partie centrale on distingue clairement des couleurs qui varient du jaune, vert, orange, bleu et blanc. Elle a été observée à certains moments, avec des jumelles et un théodolite. Elle ne faisait aucun bruit et on estime sa hauteur à au moins 15 – 20 kms.

Le lieutenant Périssé qui a très bien observé l’objet estime sa taille apparente de 75 à 90 mètres de diamètre, tandis que l’un des membres civils du groupe, le météorologue Jorge Hugo Stanich chiffre à quatre le nombre d’objets observés. Ils ne sont pas regroupés, mais en différents emplacements et n’ont pas été observé au même moment.

Pendant les 62 minutes que dura cette observation, faite en parallèle avec le travail des météorologues, l’objet se déplaçait lentement, arrêtait, émettait des éclairs, se balançait, disparaissait et réapparaissait (peut être associé à la couverture de nuages ?).

Jorge Hugo Stanich a tenté en vain de photographier l’objet, malheureusement il n’avait pas de pellicules appropriées aux faibles conditions de luminosité qui régent en hiver en Antarctique. De plus, la distance et les vents forts qui soufflaient ce jour-là  sont des facteurs défavorables supplémentaires à la photographie.

Ce même jour, un détachement Chilien situé au Sud-Ouest de l’Argentine, détecte également des mouvements d’objets non  identifiés. Quelque chose de semblable est arrivée aux cinq Britanniques en poste sur leur base en Antarctique. Ils ont en effet observé une «  étrange tâche lumineuse » qui est restée statique durant au moins 10 minutes.

La déclaration officielle du Secrétaire de la Marine.

OVNI ANTARCTIQUE DANS LA PRESSE

Le 6 juillet 1965, le Secrétariat de la Marine d’Argentine informe la presse de cet incident dans une déclaration intitulée : « Regardez ces objets volants non identifiés dans l’Antarctique Argentin ». Nous la reproduisons :

Le détachement de la Marine d’Argentine en Antarctique basé à « Decepción »  a observé le 3 juillet 1965 à 19 h 40 , un objet volant de forme circulaire, lenticulaire, d’apparence solide, aux couleurs prédominantes qui étaient le rouge et le vert, parfois avec du jaune, des teintes bleutées, du vert, du blanc et de l’orange.

Il a été enregistré se déplaçant généralement vers l’Est, à certains moments il se déplaçait toutefois vers l’ouest, à une hauteur de 45° au-dessus de l’horizon et à une distance d’environ 10 à 15 kilomètres. On note l’absence de bruit, l’objet avait une vitesse stable durant ses diverses évolutions dans l’espace.

L’objet a été observé  avec des conditions météorologiques qui peuvent être considérées comme exceptionnelles à cette époque de l’année, un ciel clair, quelques grappes de strates isolés, lune décroissante visible.

L’observation de l’OVNI a été faite par météorologue détaché sur cette base en compagnie de 10 autres personnes, membre du personnel attaché à cette base.

L’intervalle entre deux observations était de 15 à 20 minutes et il n’a pas été pris de photos.

Le personnel du détachement de la marine de l’Antarctique « Orcadas » à également observé dans l’après-midi du même jour la présence d’un OVNI. L’objet situé en direction du Nord-Ouest (environ 330 degrés) et à une hauteur de 30 degrés au-dessus de l’horizon, distance de l’objet estimée à ce moment-là à 10 – 15 kilomètres.

Cette information a été transmise par deux opérateurs radios de la Marine, à Buenos Aires, faisant suite à une précédente observation d’ovni faite la veille, soit le 2 juillet 1965.

Luis Emilio Annino est le responsable des Cafés Ufologiques de Mendoza  (le blog de Luis Emilio Annino : orbitaceromendoza.blogspot.com/) Vous pouvez également le contacter via le blog qu’il anime.

 

Pour en savoir plus sur les OVNIS EN ANTARCTIQUE vous pouvez contacter l’auteur de l’ouvrage.

-       Contact en Argentine pour vous procurer son livre, sachez que le professeur Ruben Morales parle un peu le Français : rio54ovni@gmail.com

-       Blog des Cafés Ufologiques RIO54  de Buenos Aires : http://rio54ovni.blogspot.pt/

-       On trouve également RIO54 et Ruben Morales dans les pages de Facebook.