ON A PARLE « OVNI » AU SALON DE L’AERONAUTIQUE « FIDAE 2016) AU CHILI

FIDAE CHILI

 C’est à Santiago du Chili que s’est déroulé du 29 Mars au 3 avril 2016 le salon de l’aéronautique national, avec le concours du gouvernement Chilien et la Direction des forces aériennes Chiliennes.

Comme dans tous les salons aéronautique, le traditionnel show aérien, des avions civils et militaires exposés en nombre, des stands ou les plus importantes sociétés au monde viennent exposer leur savoir-faire, mais aussi ce qui est plus exceptionnel, une salle de conférence ou durant deux jours, on parlera OVNI.

C’est en effet très rare de voir le phénomène ovni mêlé à l’aéronautique. La France et donc le Chili, sont des exceptions.

Au Chili, existe une commission,  le CEFAA - Comité de Estudios de Fenómenos Aéreos Anómalos – qui étudie le phénomène ovni avec le soutien de la direction de l’armée de l’air Chilienne.

Cette commission fait régulièrement parler d’elle, très impliquée dans l’étude du phénomène, elle a eu l’occasion de recenser au cours des dernières années, un certain nombre d’observations d’ovnis faites par des pilotes militaires, cas qui posent problèmes et sont encore à ce jour classés parmi les affaires non élucidées. Le CEFAA entretien des relations avec la France (Geipan) et on retrouve la présence de ses responsables dans divers congrès OVNI qui se déroulent à travers le monde. Cette commission est donc très active.

Lors du dernier salon aéronautique, au cours de deux journées, elle a mis à l’ordre du jour le programme suivant :

 Conferencia Fenómenos Aéreos Anómalos (OVNIS)

Sábado 2 de abril  (Samedi 2 avril )

11:00 Inauguración de la conferencia y presentación de los expositores.

11:15 Exposición de casos aeronáuticos chilenos del CEFAA.

12:30 Exposición del Comandante Jorge Polanco de Argentina.

13:30 Preguntas y respuestas.

14:30 Termino de la jornada.

 

Domingo 3 de abril  (Dimanche 3 avril)

11:00 Inicio de la segunda jornada de exposiciones.

11:10 Exposición del Comandante Oscar Santa María de Perú.

12:10 Exposición del Coronel Ariel Sanchez de Uruguay.

13:00 Preguntas y respuestas.

13:30 Cierre de la conferencia.

13:45 Rueda de prensa.

http://www.cefaa.cl/home/en-la-prensa/noticias/programafidae2016

XAVIER PASSOT RICARDO BERMUDEZ

Le site  de la FIDAE  (http://www.fidae.cl/wp-fidae-aereo/index.php/2016/04/02/experiencias-con-ovnis-se-presentan-en-fidae-2016/ ) fait un court résumé de la première journée de ces conférences et rapporte les propos de Ricardo Bermudez, directeur du CEFAA, agence rattachée à la DGAC ( Direction des forces aériennes Chiliennes) qui dit entre autre : «  les recherches sur le phénomène ovni sont nécessaires pour assurer la sécurité des opérations aériennes » !

Ces mots ont été prononcés devant  un large public, la salle était « bondée ». Ce ne sont pas des affirmations que nous sommes habitués à entendre de la part d’organismes qui dépendent d’autorités militaires. Aux Usa, le sujet est tabou. Chez nous, en France, l’armée de l’air s’est débarrassée du dossier, confiant son étude au Geipan, un organisme qui dépend du CNES.

Il est également rapporté que Ricardo Bermudez a déclaré qu’il constatait que ce phénomène aérien présentait des caractéristiques similaires dans différentes  parties du monde  et  il ajoute que ce dernier est étudié par différentes communautés scientifiques pour en déterminer sa validité. Il précise que les rapports des contrôleurs de l’air et les pilotes sont l’une des principales sources d’information.

Le Président de la CEFAA est donc très bien informé de ce qui se passe dans les différents pays ou des études officielles ou  privées sont menées sur ce phénomène.

Ricardo Bermudez cite quelques cas reçus à «  l’academia de Guerra Aerea », celui du 3 septembre 2012  ou trois membres des Forces Aériennes du Chili ont vu cinq  lumières en formation  descendre jusqu’à 50 m du sol au cours d’une observation qui a durée 4 minutes. Un témoin a vu les objets qui étaient selon lui en rotation sur eux-mêmes avec des lumières, rouges dans la partie inférieure.  Il évoque aussi un second cas enregistré dans la matinée du 3 mars 2011 à Punta Arenas ou un pilote de l’AEROVIAS DAP a vu comme un «  nuage circulaire » qui se déplaçait à grande vitesse sur le «  Cerro Mirador ». Le mouvement était erratique comme le décrit un témoin au sol car cette observation a été détectée sur le terrain par un radar primaire.

Le phénomène OVNI est suivi de près en Amérique du Sud par des organismes plus ou moins officiels, militaires ou civils, ce qui contraste fortement avec l’attitude de l’Amérique du Nord, dominée par les Etats Unis, pays ou officiellement il n’y a pas d’ovni !  A l’échelon international, de nombreux pays ont suivis les recommandations d’une ordonnance des Nations Unis dans laquelle il est dit qu’il est souhaitable que les documents relatifs aux OVNIs soient divulgués. C’est ainsi que depuis une dizaine d’années, nous assistons état après état, à la mise à la disposition du public des archives détenues en général par l’armée de l’air de chaque état. Une avancée, mais qui ne résout en rien le dossier OVNI car dans ces documents on ne trouve que des cas qui sont en fait similaires à ce que nous connaissons déjà. C’est toutefois une avancée importante, la volonté à l’échelon mondial de rendre publique ce que chacun détient. On notera également un travail intense des associations qui siègent dans les divers pays d’Amérique du Sud. Elles sont nombreuses, actives, sérieuses et collaborent entre elles. Le dossier OVNI est traité en général avec plus de sérieux que chez nous ou nous assistons depuis quelques années à une dégradation importante de l’image du phénomène. Ce fait est essentiellement du à l’intervention sur le net de nombreux bloggeurs qui n’ont aucune formation scientifique, ni même une approche sensée de ce dossier ainsi que par l’intervention de certains responsables de groupes dont le principal but est leur propre notoriété, quitte à mentir, annoncer de fausses informations, menacer ce qui a largement discrédité le milieu ovni.