NICOLAS MANUEL OJEDA rosario argentineNICOLAS MANUEL OJEDA FONDATEUR DU 1ER GROUPE OVNI A ROSARIO  EST DECEDE

Nous apprenons, non sans tristesse, le décès de Nicolas OJEDA, un ufologue de la première heure, l’un des «  dinosaures » de Rosario en Argentine.

Il nous a quittés le 25 mars 2016 à l’âge de 76 ans. Né le 30 août 1939 à Rosario (Santa Fe)  en Argentine,  dès son plus jeune âge il a été confronté au phénomène ovni.  En décembre 1952, à midi, au coin des rues de La Paz et de l’avenue de France à Rosario, il observe deux objets dans le ciel en direction du Nord-Ouest.  Ils ont une grosseur apparente d’une balle de Ping pong, rond, changeant de couleur d’une façon synchronisée. Ils passaient du Rouge au Vert, au blanc, changeant régulièrement de position, descendant, remontant, allant vers l’avant, l’arrière. Puis au bout de quelques minutes ils s’estompèrent dans le lointain.

Depuis ce jour le phénomène ovni l’intriguait. Il a pris par la suite connaissance d’ouvrages sur le sujet, puis a entendu parler d’un groupe OVNI à Buenos Aires.  Bien que n’ayant jamais voyagé, il décida de rejoindre ce groupe et de se rendre à Buenos Aires pour en savoir plus.

C’est à la suite de cette première rencontre qu’il fréquenta régulièrement le premier groupe Argentin d’étude du phénomène OVNI.

Sur insistance de quelques membres de ce groupe, il lancera le 24 juin 1964, 17 ans jour pour jour, après la fameuse observation de Kennet Arnold, le GRODOV (Groupe d’enquêtes sur les OVNI de Rosario). Les premiers membres de ce groupe étaient Daniel Ruben Ramos, Ruben Roberto Nino, Omar J. Lampertti et évidemment Nic olas Ojeda.  Il avait déjà convaincu quelques amis de créer  la première structure étudiant ce phénomène à Rosario, la deuxième en Argentine ! Ce n’était pas facile à cette époque.

Il quittera l’ufologie en Décembre 1999, mais poursuivra toutefois un rôle de conseillé auprès des divers groupes en Argentine, des chercheurs, des commissions gouvernementales etc….

Nicolas ODEJA était donc une « mine » d’informations sur le phénomène, une mémoire vivante de toute l’histoire de ce phénomène dans ce pays. Il a participé durant toute sa vie à tout ce qui pouvait se passer dans le domaine en Argentine et il a rencontré la majorité des acteurs s’intéressant aux OVNI. Ses connaissances dans le domaine étaient impressionnantes !

Il a fait don de ses archives, 76 grands cartons, au Musée OVNI de Victoria que dirige Sylvia Perez Simondini (le premier musée sur le phénomène ovni en Argentine, qu’il faut visiter si vous vous rendez un jour en Argentine).  Dans ses cartons, plus de 70 dossiers complets et originaux sur les enquêtes qu’il a mené personnellement auprès des témoins.  Ouvert en 2003, le musée de Sylvia  sera inauguré en l’honneur de Nicolas ODEJA

Le départ de Nicolas OJEDA prive les ufologues Argentins, très nombreux et très organisés dans les diverses villes du pays, d’une page de leur histoire de l’ufologie.  C’est donc avec une profonde tristesse que nous avons appris son décès, après avoir tant  donnée à l’ufologie d’Argentine. Nous présentons à sa famille ainsi qu’a tous ses amis, nos plus sincères condoléances.

Gérard Lebat