DES NOUVELLES DE LA 3AF SIGMA – LUC DINI NOMME RESPONSABLE DE CETTE COMMISSION

NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen, Luc Dini Thales

La 3AF commission SIGMA sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés tourne une page et s’oriente maintenant vers une approche plus scientifique du dossier en ouvrant une nouvelle phase d’étude, SIGMA 2.

C’est en publiant dans la lettre de la 3 AF du 1er octobre 2013 un article sous la signature de Luc Dini, que nous avons officiellement des informations sur ce qu’il advient de cette commission.

Alain Boudier, responsable alors de la commission, nous avait promis la sortie de son rapport  pour fin 2012, puis repoussant de mois en mois la date fatidique, nous étions dans une attente qui voulait clairement dire  qu’il y avait un souci. (Ce rapport a été remis le 2 décembre 2012 au président de la 3AF, Monsieur  Scheller par Mr Alain Boudier).

Le rapport n’a donc pas passé les barrières de la «  science » et en deux mots, des études plus poussées, basées sur des éléments concrets et vérifiés, vérifiables, sont donc indispensables, le document ne pouvant être diffusé dans l’état.

Rappelons que la commission 3 AF PAN a été créée le 1er octobre 2008, qu’elle a pris le nom de SIGMA par la suite et qu’elle rassemblait lors de sa création un certain nombre de spécialistes, dont certains ne donnèrent pas une suite favorable ultérieurement…. Elle avait pour objectif de procéder à un examen technique et scientifique du sujet et des données disponibles.

Seul un rapport d’étape, sommaire et peu consistant a été publié depuis, à la date du 31 mai 2010.

Luc Dini, nous apprend que ce rapport a mis en évidence des difficultés pour appréhender le dossier des PANs sous un angle technique et scientifique. Compte tenu de la complexité du phénomène, de la multitude d’informations peu sérieuses qui sont quotidiennement déversées sur le net, dans les médias, il aurait effectivement été indispensable d’aller aux sources les plus sérieuses, telles le Geipan en France ou collaborer avec les organismes sérieux qui dans le monde s’intéressent au sujet et qui réunissent scientifiques et militaires, aptes à fournir un travail de qualité.

À la lecture de cet article, la commission semble maintenant s’intéresser à de nouvelles sources documentaires, nous l’espérons plus sérieuses et dont l’honorabilité ne peut être mise en doute.  Il faudra en conséquence attendre encore quelques années afin que le rapport final soit élaboré et rendu public. On notera toutefois la volonté de la nouvelle commission de partir sur des bases impartiales : elle n’exclue pas la possibilité de causes naturelles incomprises, ni celle d’une hypothèse extraterrestres pour certains phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés !

La commission, placée sous la présidence de Luc Dini, a déjà reçu le concours de Pierre Bescond, ancien directeur du CNES et président du comité de pilotage du Geipan, ce qui contribue à lui donner une image sérieuse.

Aucune date butoir n’est annoncée, quant à la date de clôture de cette commission, il semble qu’il soit indispensable de reprendre à la base, l’étude de ce dossier après les premières conclusions «  qui n’ont pas donné une entière satisfaction à la direction de la 3AF » !

 

Qui est Luc Dini :

Luc Dini sort de l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Constructions Aéronautiques et de l’École Nationale Supérieure des Ingénieurs des études et techniques d’armement.

Il a fait une partie de sa carrière à  la Direction Générale des Armées (Ministère de la Défense), chez Thomson CSF et il est actuellement chez Thales  Air Systems ou il occupe les fonctions de « Directeur Business Development Missile Defense».

Il est né le 9 novembre 1960,  (52 ans en 2013) domicilié dans le département des  Yvelines en Ile de France. Il est également auditeur à l’IHEDN  et à la 3AF il faisait partie de la Commission stratégie et affaires internationales.

3AF LUC DINI LETTRE

Information  publique : L’article de Luc Dini dans la lettre de la 3AF accessible sur internet :http://www.3af.fr/article/en-direct-de-3af/sigma-2

 Notre Photo : lors d’un salon ou exposait Thales, le secrétaire général de l’OTAN serre la main à Luc Dini (au centre).