logo rencontre ufo internet

Mardi 1 octobre 2013 à partir de 18 h 30

Les RENCONTRES UFOLOGIQUES D'OVNI PARIS

Centre commercial des quatres temps à Paris la Défense

information : http://www.les-rencontres-ufologiques.com

Gildas BOURDAIS

Il viendra nous présenter un nouveau livre important sur les ovnis dont il est le traducteur en France :

OVNIS. Des généraux, des pilotes et des responsables officiels témoignent

Un ouvrage de Leslie Kean

(Titre original : « UFOs. Generals, Pilots, and Government Officials Go on the Record”)

Traduction de Gildas Bourdais

Leslie Kean, journaliste connue aux Etats-Unis, a fait sensation en publiant en 2010 un livre d’une qualité exceptionnelle sur les ovnis, qui a fait bouger les lignes dans les grands médias américains. Il a même figuré sur la liste des best-sellers du New York Times. Maintenant traduit en français, il est un pas en avant important pour notre pays, sur ce sujet encore très controversé des ovnis.

Son livre plaide en faveur de l’hypothèse de leur origine extraterrestre, tout en soulignant qu’elle n’est pas prouvée. Y sont réunis quelques-uns des dossiers d’observations les plus sérieux et les mieux documentés de ces dernières années, qui ont été confirmés par des responsables crédibles, souvent de haut niveau, non seulement Américains, mais provenant de plusieurs autres pays, dont la France, comme le général Denis Letty. Celui-ci avait lui-même dirigé pendant trois ans le COMETA, un groupe de travail de haut niveau, qui a publié un rapport, largement diffusé, en 1999. C’est en lisant ce rapport que Leslie Kean s’est convaincue de l’importance du sujet, et s’est mise à son tour à enquêter, de manière très professionnelle.

Le général Letty a reçu Leslie Kean chez lui en 2008, et lui a confirmé la position du groupe : « Le rapport COMETA montre, sans détours, que l’hypothèse extraterrestre est l’explication la plus rationnelle bien que, évidemment, elle n’ait pas été prouvée ». La plupart des autres témoins présents dans le livre partagent ce point de vue, tels que Yves Sillard, ancien Directeur général du CNES et aujourd’hui président du comité d’orientation du GEIPAN, le service officiel chargé d’étudier les ovnis en France. Ce sont aussi : le général belge Wilfried De Brouwer, responsable des interceptions aériennes en 1989-90 ; le général Ricardo Bermudez, responsable d’un service analogue au Chili ; le général José Carlos Peirera, ancien commandant en chef de l’armée de l’Air brésilienne ; Fife Symington, l’ancien sénateur de l’Arizona qui reconnait avoir vu un ovni géant au dessus de Phoenix en 1997.

Bien d’autres témoins viennent compléter ce tableau impressionnant. En bref, on peut dire que ce livre important va rester longtemps une référence sur le sujet.

 VOICI CE QUE GILDAS BOURDAIS COMMENTAIT EN AOUT 2010 LORS DE LA PARUTION DE L'OUVRAGE DE LESLIE KEAN SUR SON BLOG :

Le livre important de Leslie Kean, publié en août 2010

 

La conférence de presse de 2007 a eu une suite importante, le livre de Leslie Kean, UFOs. Generals, Pilots and Government Officials Go on the Record, (“OVNIS. Des généraux, des pilotes et des officiels gouvernementaux témoignent”), publié le 10 août 2010 aux Etats-Unis. Les témoins de la conférence y figurent, bien entendu, et ils sont rejoints par d’autres témoins tout aussi solides et remarquables. La somme de ces témoignages ainsi rassemblés constitue un document particulièrement solide et convaincant sur la réalité des ovnis.

Le livre s’ouvre sur une préface élogieuse de John Podesta, personnage politique connu et respecté qui collaboré avec les président Clinton et Obama. Podesta est connu également dans l’ufologie américaine, pour avoir notamment soutenu les actions de Leslie Kean et de son organisation, la « Coalition pour la liberté de l’information » (The Coalition for Freedom of Information). Elle a ainsi obtenu gain de cause en justice pour obliger la NASA à rendre publics les documents relatifs au crash d’un mystérieux engin à Kecksburg en 1965, soupçonné d’être un satellite soviétique, ce que les documents NASA n’ont pas du tout confirmé, de sorte que l’hypothèse ovni reste ouverte. Podesta approuve le plaidoyer qu’elle fait à la fin du livre pour la mise en place d’un nouveau service officiel d’étude des ovnis, qui pourrait collaborer avec d’autres organismes analogues à l’étranger, tels que le Geipan français.

Leslie Kean ne se prononce pas sur la nature extraterrestre, ou autre, des ces mystérieux ovnis, et elle laisse aussi de côté des aspects difficiles comme la question du secret, ou celle des enlèvements, dont nous savons pourtant qu’elle très au courant. C’est une démarche tactique, sans doute judicieuse, pour mieux se faire entendre dans le public et les grands médias. Les réactions depuis la parution, avec de nombreuses invitations à des radios et télévisions, donnent à penser qu’elle y a bien réussi.

Cependant, plusieurs témoins importants cités dans le livre ne se privent pas de mettre en avant l’hypothèse de leur origine extraterrestre, tout en reconnaissant qu’elle n’est pas encore prouvée de manière irréfutable. Mais cela invite bien le lecteur à la prendre très au sérieux. En voici quelques exemples.

Commençons par le général Denis Letty, bien connu en France pour avoir dirigé les travaux du COMETA, dont le rapport paru en 1999 avait fortement impressionné Leslie Kean, et est à l’origine de ses dix années d’enquêtes sur les ovnis, comme elle le raconte dans son livre.

Le général Letty a reçu Leslie Kean et James Fox, chez lui en 2008, et leur a confirmé la position du groupe : « Le rapport COMETA montre, sans détours, que l’hypothèse extraterrestre est l’explication la plus rationnelle bien que, évidemment, elle n’ait pas été prouvée » (p. 17).

Monsieur Yves Sillard, ancien Directeur général du CNES et aujourd’hui président du comité d’orientation du GEIPAN, conclut pour sa part : « Espérons que nos efforts conjoints inspireront les esprits ouverts à considérer l’hypothèse extraterrestre avec le sérieux et la rigueur qu’elle mérite, tant qu’aucune autre interprétation crédible n’aura été formulée » (p. 121)..

Le général Wilfried de Brouwer (voir plus haut), commentant la fameuse vague des ovnis triangulaires en Belgique, en 1989-90, ne veut pas se prononcer catégoriquement sur leur origine mais, ayant écarté celle d’engins de fabrication humaine, en particulier celle d’engins secrets américains, conclut que « la recherche ne devrait pas exclure l’option extraterrestre » (p. 22)

Le général Ricardo Bermudez, qui a créé en 1997 le service officiel d’enquêtes au Chili, rejoint clairement les positions du COMETA : « Personnellement, du mieux que je puisse en juger, je suis en accord avec les positions du rapport COMETA français : il y a une haute probabilité que les ovnis soient d’origine extraterrestre ». Mais il ajoute que « nous devons la soumettre à une analyse scientifique rigoureuse pour arriver à des conclusions viables » (p. 193).

Le général José Carlos Pereira, qui a été commandant en chef de l’armée de l’Air brésilienne, dit pratiquement la même chose : « Les preuves montrent que des phénomènes inexpliqués se produisent et cela conduit beaucoup d’entre nous à croire à la présence d’engins alien visitant La Terre ». Mais, ajoute-t-il, nous n’en savons pas assez et il faut que des études scientifiques soient poursuivies (pp. 204, 205).

L’ancien gouverneur de L’Arizona Fife Symington (voir plus haut) commente ainsi son observation d’un énorme ovni au dessus de la ville de Phoenix, le 13 mars 1997 : « En tant que pilote et ancien officier de l’Air Force, je peux dire avec certitude que cet appareil ne ressemblait à aucun engin de fabrication humaine que j’aie jamais vu » (p. 262).

La participation de Gildas Bourdais aux Rencontres Ufologiques d'OVNI PARIS est donc intéressante et il aura l'occasion d'évoquer les dessous de cet ouvrage, comment il en est arrivé à le traduire en France.

Une soirée à ne pas manquer !

Rappelons que Leslie King n'est pas inconnue du public français, elle a participé aux rencontres ufologiques de Châlons en Champagne en 2005 en compagnie de Budd Hopkins, aujourd'hui disparu, que nous avons organisé.

C'est ausssi une figure de l'ufologie américaine, journaliste, elle a eu l'occasion ces dernières années de publier de nombreux articles fort intéressant, qui sont important et de mener à bien plusieurs congrès aux Usa, qui font aujourd'hui références.

Infatiguable, c'est l'une des femmes les plus actives aux Etats Unis pour défendre la réalité du phéomène ovni, le fait que les Etats Unis nous ont toujours cachés des informations sur le phénomène en mettant en oeuvre durant des décennies une politique du secret sur ce dossier. Aujourd'hui encore, polué par ces lois et régles qui s'appliquent toujours, aux Usa, lorsqu'on occupe un poste important, il n'est pas bon de parler Ovni. Mais les anciens, aujourd'hui à la retraite, parlent et nous en savons plus sur ce qui s'est réellement passé aux Etats Unis sur la politique du secret et sur les études qui ont été menées en secret sur ce phénomène. Les journalistes, les ufologues font aussi un travail formidable, grâce aux nouvelles lois qui permettent aujourd'hui de connaître un certain nombre de rapport confidentiels.